• Accueil
  • > Archives pour octobre 2012

Archive pour octobre 2012

Lettre au Président de la République Française

Dimanche 21 octobre 2012

Subject: lettre au président de la République Française
Oui, dommage que nous ne sachions pas de qui vient cette lettre que je trouve super juste. De toute façon à qui faire confiance maintenant, il n’y en a pas un pour relever l’autre, tous les mêmes!
Maintenant qu’il est au pied du mur, c’est la France qui va le mettre dans le mur…
TEXTE NON SIGNÉ (dommage) MAIS TRÈS INTÉRESSANT

> Monsieur Hollande,
Je ne vous appelle pas par votre titre, car, sauf que le respect que je vous dois en tant que citoyen, je ne vous considère pas comme mon président.
Ô combien vous avez gesticulé lors de vos discours de campagne, dénigrant votre prédécesseur en disant que la situation de la France était de son fait, et que vous, ‘moi président’, aviez toutes les solutions.
> Qu’en est-il à ce jour?
Pouvez vous regarder la France droit dans les yeux en disant que vous avez été honnête et que vous n’avez pas menti?
Vous vous vouliez être à la tête d’un gouvernement exemplaire, et ‘moi président’, vous n’alliez pas vous entourer de gens ayant eu affaire à la justice. Presque tous, ce ne sont pas des casseroles qu’ils traînent derrière eux, mais des quincailleries!!
Dois-je vous rappeler le passé judiciaire de votre premier ministre et d’autres membres du gouvernement ? Ce fut là votre premier faux pas.
Et que dire de la nomination de Lionel Jospin?
Et d’Henri Emmanuelli?
Les vieux éléphants du P.S devaient sans doute vous manquer…
‘Moi président’ je serais le président de tous les français, et il n’y aura pas de chasse aux sorcières…
C’est ce que vous disiez.
Nicolas Sarkozy a vraiment été un président d’ouverture, et il l’a prouvé en nommant des ministres de gauche à son gouvernement.
Et vous?
Qu’avez-vous fait?
Vous vous êtes contenté de nommer des amis, pour la plupart sans aucune véritable expérience, comme vous même d’ailleurs … Et vous faites limoger de hauts fonctionnaires de l’état sous prétexte que ce sont des proches de votre prédécesseur.
Sans parler de votre compagne qui fait ‘virer’ des journalistes qui osent s’exprimer.
Bien sûr, les autres journalistes sont à votre botte, preuve en est que lors de vos interviews ils n’osent pas poser les questions essentielles qui intéressent les français, et lorsqu’ils en posent, vous les éludez par votre sens de la périphrase et du double langage.
Alors, aujourd’hui, faisons un nouveau constat de vos actions… en vacances ainsi que votre gouvernement.
Pensez-vous que ces vacances soient bien méritées?
Hormis créer des commissions, vous balader et serrer des mains, poser sur une photo dès que vous entendez le bruit d’un appareil, qu’avez-vous fait de concret?
Pas grand chose…
Hormis créer des impôts, détruire ce que Nicolas Sarkozy a mis en place, et faire en sorte que la classe moyenne passe à la classe basse…
La philosophie du socialisme est une belle chose quand elle est réellement appliquée: être en faveur des classes les plus défavorisées.
Mais ce n’est pas ce que vous faites.
Par vos mesures, vous faites en sorte de tirer la France vers le bas, je dirais même vers l’abîme.
Elle est belle votre notion du socialisme! Vous n’aimez pas les riches. Cela est une chose entendue… Mais alors vous ne devez pas vous aimer vous-même! Car vous en faites partie…
Et c’est facile d’échapper à la fiscalité en ayant créé des S.C.I. Et en ce qui concerne la valeur de vos appartements à Cannes, vous avez filé un dessous de table à l’agent immobilier pour qu’il fasse une estimation basse?
En parlant de Cannes, cela me fait penser au Fort de Brégançon… Votre compagne s’y est rendue en avion pour vérifier qu’il n’y avait pas de risques d’être surpris par des paparazzis durant vos vacances.
> Qui a payé le billet? Vous, elle, ou le contribuable?
Et les 14 cartons de coussins de luxe?
Qui paye?
Sans parler du coût de réaménagement des accoudoirs des Falcon (450,000 euros) pour pouvoir y mettre du champagne… C’est vrai que ce n’est pas la même dimension des bouteilles de jus d’orange de votre prédécesseur qui ne buvait pas d’alcool! Vous n’aimez pas les riches, mais vous aimez le luxe!
En parlant de Falcon, cela me fait penser à avion. Avion me fait penser à voyage. Voyage me fait penser à étranger.
Savez-vous, monsieur Hollande, quelle est votre image à l’étranger?
Peut-être que durant vos ballades au Tour de France, au Festival d’Avignon, aux J.O de Londres vous n’avez pas eu le temps de lire des journaux tels que ‘The Economist’ , ‘Herald Tribune’ ou encore ‘Der Spiegel’ …
> Vous devriez pourtant, et vous seriez (désagréablement) surpris … Ils ne parlent pas de vos frasques vestimentaires (qui pourtant ont fait la risée du monde entier), mais simplement de votre incapacité au niveau économique et de votre capacité de gestion de crise.
Il est vrai qu’au niveau économie vous devez être sur un nuage. Durant votre campagne vous disiez être au courant de tous les chiffres, ce qui ‘moi président’ vous permettait de vous engager sur des promesses à ce jour utopiques et irréalisables, car vous vous êtes rendu compte de la réalité des choses.
Tout comme vous vous êtes rendu compte que la situation de la France n’est pas du fait de Nicolas Sarkozy, mais du fait d’une crise mondiale … Mais il est vrai que c’est tellement plus facile de critiquer et tout mettre sur le dos de son adversaire.
Mais une fois que l’on est au pied du mur, on le voit bien. Et c’est dans ce mur que vous mettez la France.
L’Europe, le monde, est en crise. Mais ce n’est pas la faute de Nicolas Sarkozy.
Il est vrai que la France n’est pas concernée…
C’est un pays riche aucunement concerné par la crise. Preuve en est que vous annulez la dette de la Côte d’Ivoire. Dette dont le montant aurait pu éviter aux salariés de P.S.A. de se retrouver sur le tapis.
> Dois-je vous rappeler, Monsieur Hollande, que la Côte d’Ivoire a il y a quelques temps chassé les ressortissants français de façon violente, et que des soldats français sont morts pour les défendre?
> Vous disiez ‘moi président’ je serais celui de la transparence.
Laurent Fabius fustige sur Nicolas Sarkozy qui a reçu le président de la Syrie… et vous?
Vous recevez en catimini le tyran sunnite Hamad Ben Issa El-Khalifa, roi du Bahreïn.
Alors pourquoi ne pas l’avoir invité de façon officielle ?
Soyez transparent comme vous disiez l’être! Beaucoup de français aujourd’hui s’interrogent, et doutent de vous. Même les gens de gauche qui ont voté pour vous doutent, et ne croient plus en vous. Fin 1981, lors d’un sondage, plus PERSONNE n’avait voté pour François Mitterrand, dont vous vous réclamez être le fils spirituel.
Mais contrairement à lui, vous n’avez aucun charisme réel, hormis celui d’avoir gesticulé durant votre campagne. Et appeler à vous une certaine catégorie de population en promettant le droit de vote (à un certain niveau) aux étrangers. Je ne vais pas fustiger moi même, mais allez donc passer vos vacances dans certains pays …
Vous verrez comment cela se passe… Mais c’est vrai, avec vos appels aux voix, nous devons nous taire devant les musulmans que vous voulez si bien intégrer …
Sachez, Monsieur le ‘pseudo président’, que la France n’est pas aveugle.
Votre état de grâce n’a duré que peu de temps (voir les sondages), et que la France va se réveiller. Même les français qui on cru en vous et votre séance d’hypnotisme durant votre campagne commencent à en avoir marre de votre immobilisme et de vos balades!
LA FRANCE N’EST PAS DUPE ET SAURA SE FAIRE ENTENDRE, ET ELLE SERA DANS LA RUE….
Monsieur Hollande, votre place n’est pas à celle d’un chef d’état! Toutes considérations politiques mises à part, vous êtes souriant, ouvert au dialogue, aimant le sport et la bonne bouffe, bref, vous semblez être un homme sympa…
Alors soyez un homme sympa en quittant vos fonctions dont vous n’avez pas les épaules d’en assumer la charge.

>
>

Trop forts ces Bretons

Jeudi 18 octobre 2012

Image Trop bonne

Joindre :

>
Objet : Trop bonne
>

>

>

Trop forts les Bretons !

Dans un club de violonistes deux musiciens bavardent.
> > > > > > Un Corse et un Breton.

Tous les deux sont fiers de leur talent.

> > > > > > Le Corse dit :
> > > > > > La semaine dernière j’ai joué un concerto dans la Cathédrale d’Ajaccio

> > > devant 6 000 personnes.

> > > J’ai tellement bien joué que j’ai fait pleurer la Vierge Marie « .

> > > > > > Le breton réfléchit, puis répond:
> > > > > >  » Moi, la semaine dernière, j’ai joué devant plus de 10 000 personnes, c’était

> > > à la cathédrale de Rennes et à un moment, j’ai vu Jésus se décrocher de la croix et

> > > venir vers moi.
> > > > > > Alors là, je me suis arrêté de jouer, et dans un silence de mort, il s’est approché

> > > de moi et m’a dit :
> > > > > >  » Mon fils, je te préviens, tu as intérêt à bien jouer !  »
> > > > > > Surpris je lui dis :

> > > Mais oui Seigneur, mais pourquoi tu me dis cela ? Et il m’a répondu :
> > > > > >  » Parce que la semaine dernière, lors d’un concert à la cathédrale d’Ajaccio, il

> > > y a un petit Corse prétentieux qui a tellement mal joué, qu’il a fait pleurer ma mère. »

Droits et Devoirs en République de FRANCE

Jeudi 18 octobre 2012

:

Au pays des  »Bisounours » !…
>
>
> > >
> > > Xavier Lemoine : « La République court à la catastrophe
> > ! »
> > > – Une étude menée pendant un an, notamment à
> > Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, révèle que les préceptes de l’islam remplacent de plus
> > en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues. Le maire de Montfermeil, Xavier
> > Lemoine, réagit à ce constat en lançant un cri d’alarme.
> > >
> > > – Xavier Lemoine, maire de Montfermeil SIPA/JEROME MARS
> > >
> > > – L’étude de l’Institut Montaigne affirme que l’islam a
> > pris le pouvoir dans nos banlieues. Partagez-vous cette analyse ?
> > >
> > >
> > >
> > > XAVIER LEMOINE :
> > >
> > > Oui ! Je le dis depuis des années. L’islam s’est
> > implanté dans nos quartiers. On en prend enfin conscience. Sauf que les remèdes avancés
> > par l’Institut Montaigne – mettre plus d’argent dans les quartiers – ne sont pas les
> > bons. De l’argent, depuis trente ans, on en a mis beaucoup dans les banlieues. Le
> > problème, c’est que la République n’a eu aucune exigence vis-à-vis des populations
> > accueillies. Installées en France, beaucoup d’entre elles continuent à vivre et à se
> > comporter comme dans leurs pays d’origine, avec leurs langues et leurs coutumes, refusant
> > nos valeurs, notre histoire et notre culture.
> > >
> > > – F.-S. Avez-vous des exemples ?
> > >
> > > – X. L. Dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes
> > pour que les populations étrangères s’intègrent. Mais des familles qui vivent en France
> > depuis 10, 20 ou 25 ans ne parlent toujours pas français. Elles ne souhaitent pas
> > s’intégrer, et la République laisse faire. Résultat : une multitude de communautés
> > ethniques vivent chez nous en totale autarcie, entre elles, en dehors de nos règles et de
> > nos valeurs.
> > >
> > > – F.-S. Notre pays est pourtant très attaché à ses
> > valeurs républicaines !
> > >
> > > – X. L.Oui, mais par angélisme on a laissé ces
> > communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de respecter leurs cultures, on n’a
> > pas exigé le respect de notre culture. On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est
> > ni du racisme ni de la discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs
> > qui ont fait la France.
> > >
> > > – F.-S. Refuser de s’intégrer, ça veut dire quoi ?
> > >
> > > – X. L.Par exemple, ne pas parler français. La plupart
> > des enfants des quartiers ne parlent pas français à la maison. Ils parlent la langue et
> > ils regardent la télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de
> > récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là encore, chacun
> > parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et les samedis, ces mêmes enfants
> > sont pris en charge par les écoles coraniques ou les associations tenues par leurs
> > ambassades. Les établissements publics sont de moins en moins utilisés.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour ces jeunes ?
> > >
> > > – X. L. Elevés dans leurs ghettos communautaires, ils
> > n’adhèrent pas à nos valeurs. Et quand ils arrivent dans le monde du travail, ils ne sont
> > pas « employables ». Ce n’est pas une question de formation, mais de « savoir être », de
> > comportement, de codes sociaux.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour notre pays ?
> > >
> > > – X. L.C’est l’éclatement de la République ! Les
> > politiques, les associations et les médias doivent comprendre que nous ne sommes pas au
> > pays des Bisounours. Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le
> > maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est
> > mathématique, car nous serons majoritaires. »
> > >
> > > – F.-S. Je ne comprends pas …
> > >
> > > -X. L. Cet imam faisait allusion au basculement
> > démographique qui, selon lui, se produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que
> > constatons-nous ? Sur le 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires d’une
> > carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol ou des naturalisations et
> > donc sans aucune ascendance française, les 500.000 autres, Français ayant des ascendances
> > françaises, plutôt vieillissants et « déménageants ». Or le taux de natalité des deux
> > premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est inéluctable, la bascule
> > démographique s’accomplit, comme le décrit très bien Christopher Caldwell dans son récent
> > livre, Une révolution sous nos yeux.
> > >
> > > – F.-S. On aborde là un sujet tabou. Que proposez-vous
> > ?
> > >
> > > – X. L.La France doit exiger trois choses de la part
> > des populations qui s’installent chez nous : la connaissance du français, la connaissance
> > et le respect de nos coutumes, et la connaissance et le respect de notre histoire.
> > Actuellement ce n’est pas le cas, et c’est dangereux. Nous n’enseignons même plus notre
> > histoire à l’école. Il est temps d’être lucide et responsable.
> > >
> > > – F.-S. Que faire si certains refusent de se plier à
> > vos trois exigences ?
> > >
> > > – X. L.J’ai été récemment au Danemark et en Suède. Là-
> > bas (des pays culturellement plutôt à gauche), les étrangers ont six mois pour apprendre
> > la langue du pays, ses valeurs fondatrices et son histoire. Si vous ne possédez pas ces
> > trois éléments essentiels, vous n’avez pas accès au numéro d’immatriculation qui vous
> > donne droit à la Sécurité sociale, aux aides sociales, au logement, au travail.
> > >
> > > – F.-S. En France, imposer ces trois critères aux
> > étrangers, est-ce possible ?
> > > > > > > > -X. L. Bien sûr que c’est possible ! C’est
> > même indispensable, si nous croyons en nos valeurs. Quand j’en parle en privé avec des
> > élus, ils sont d’accord avec moi. Sur le terrain, les maires font le même constat que
> > moi, mais ils n’osent pas encore le dire publiquement.
> > >
> > >
> > >
> > > – Cette étude, intitulée Banlieue de la République,a
> > été publiée par l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion sur l’évolution à long terme
> > de notre société. Il regroupe des universitaires, des hauts fonctionnaires, des
> > représentants de la société civile, des syndicalistes, des chercheurs, des chefs
> > d’entreprise. Institut indépendant, il bénéficie d’un budget annuel de 3 millions
> > d’euros, alimenté uniquement par des dons privés.
> > >
> > > FAITES CIRCULER S.V.P, IL Y A URGENCE.

:

Au pays des  »Bisounours » !…
>
>
> > >
> > > Xavier Lemoine : « La République court à la catastrophe
> > ! »
> > > – Une étude menée pendant un an, notamment à
> > Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, révèle que les préceptes de l’islam remplacent de plus
> > en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues. Le maire de Montfermeil, Xavier
> > Lemoine, réagit à ce constat en lançant un cri d’alarme.
> > >
> > > – Xavier Lemoine, maire de Montfermeil SIPA/JEROME MARS
> > >
> > > – L’étude de l’Institut Montaigne affirme que l’islam a
> > pris le pouvoir dans nos banlieues. Partagez-vous cette analyse ?
> > >
> > >
> > >
> > > XAVIER LEMOINE :
> > >
> > > Oui ! Je le dis depuis des années. L’islam s’est
> > implanté dans nos quartiers. On en prend enfin conscience. Sauf que les remèdes avancés
> > par l’Institut Montaigne – mettre plus d’argent dans les quartiers – ne sont pas les
> > bons. De l’argent, depuis trente ans, on en a mis beaucoup dans les banlieues. Le
> > problème, c’est que la République n’a eu aucune exigence vis-à-vis des populations
> > accueillies. Installées en France, beaucoup d’entre elles continuent à vivre et à se
> > comporter comme dans leurs pays d’origine, avec leurs langues et leurs coutumes, refusant
> > nos valeurs, notre histoire et notre culture.
> > >
> > > – F.-S. Avez-vous des exemples ?
> > >
> > > – X. L. Dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes
> > pour que les populations étrangères s’intègrent. Mais des familles qui vivent en France
> > depuis 10, 20 ou 25 ans ne parlent toujours pas français. Elles ne souhaitent pas
> > s’intégrer, et la République laisse faire. Résultat : une multitude de communautés
> > ethniques vivent chez nous en totale autarcie, entre elles, en dehors de nos règles et de
> > nos valeurs.
> > >
> > > – F.-S. Notre pays est pourtant très attaché à ses
> > valeurs républicaines !
> > >
> > > – X. L.Oui, mais par angélisme on a laissé ces
> > communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de respecter leurs cultures, on n’a
> > pas exigé le respect de notre culture. On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est
> > ni du racisme ni de la discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs
> > qui ont fait la France.
> > >
> > > – F.-S. Refuser de s’intégrer, ça veut dire quoi ?
> > >
> > > – X. L.Par exemple, ne pas parler français. La plupart
> > des enfants des quartiers ne parlent pas français à la maison. Ils parlent la langue et
> > ils regardent la télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de
> > récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là encore, chacun
> > parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et les samedis, ces mêmes enfants
> > sont pris en charge par les écoles coraniques ou les associations tenues par leurs
> > ambassades. Les établissements publics sont de moins en moins utilisés.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour ces jeunes ?
> > >
> > > – X. L. Elevés dans leurs ghettos communautaires, ils
> > n’adhèrent pas à nos valeurs. Et quand ils arrivent dans le monde du travail, ils ne sont
> > pas « employables ». Ce n’est pas une question de formation, mais de « savoir être », de
> > comportement, de codes sociaux.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour notre pays ?
> > >
> > > – X. L.C’est l’éclatement de la République ! Les
> > politiques, les associations et les médias doivent comprendre que nous ne sommes pas au
> > pays des Bisounours. Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le
> > maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est
> > mathématique, car nous serons majoritaires. »
> > >
> > > – F.-S. Je ne comprends pas …
> > >
> > > -X. L. Cet imam faisait allusion au basculement
> > démographique qui, selon lui, se produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que
> > constatons-nous ? Sur le 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires d’une
> > carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol ou des naturalisations et
> > donc sans aucune ascendance française, les 500.000 autres, Français ayant des ascendances
> > françaises, plutôt vieillissants et « déménageants ». Or le taux de natalité des deux
> > premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est inéluctable, la bascule
> > démographique s’accomplit, comme le décrit très bien Christopher Caldwell dans son récent
> > livre, Une révolution sous nos yeux.
> > >
> > > – F.-S. On aborde là un sujet tabou. Que proposez-vous
> > ?
> > >
> > > – X. L.La France doit exiger trois choses de la part
> > des populations qui s’installent chez nous : la connaissance du français, la connaissance
> > et le respect de nos coutumes, et la connaissance et le respect de notre histoire.
> > Actuellement ce n’est pas le cas, et c’est dangereux. Nous n’enseignons même plus notre
> > histoire à l’école. Il est temps d’être lucide et responsable.
> > >
> > > – F.-S. Que faire si certains refusent de se plier à
> > vos trois exigences ?
> > >
> > > – X. L.J’ai été récemment au Danemark et en Suède. Là-
> > bas (des pays culturellement plutôt à gauche), les étrangers ont six mois pour apprendre
> > la langue du pays, ses valeurs fondatrices et son histoire. Si vous ne possédez pas ces
> > trois éléments essentiels, vous n’avez pas accès au numéro d’immatriculation qui vous
> > donne droit à la Sécurité sociale, aux aides sociales, au logement, au travail.
> > >
> > > – F.-S. En France, imposer ces trois critères aux
> > étrangers, est-ce possible ?
> > > > > > > > -X. L. Bien sûr que c’est possible ! C’est
> > même indispensable, si nous croyons en nos valeurs. Quand j’en parle en privé avec des
> > élus, ils sont d’accord avec moi. Sur le terrain, les maires font le même constat que
> > moi, mais ils n’osent pas encore le dire publiquement.
> > >
> > >
> > >
> > > – Cette étude, intitulée Banlieue de la République,a
> > été publiée par l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion sur l’évolution à long terme
> > de notre société. Il regroupe des universitaires, des hauts fonctionnaires, des
> > représentants de la société civile, des syndicalistes, des chercheurs, des chefs
> > d’entreprise. Institut indépendant, il bénéficie d’un budget annuel de 3 millions
> > d’euros, alimenté uniquement par des dons privés.
> > >
> > > FAITES CIRCULER S.V.P, IL Y A URGENCE.

:

Au pays des  »Bisounours » !…
>
>
> > >
> > > Xavier Lemoine : « La République court à la catastrophe
> > ! »
> > > – Une étude menée pendant un an, notamment à
> > Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, révèle que les préceptes de l’islam remplacent de plus
> > en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues. Le maire de Montfermeil, Xavier
> > Lemoine, réagit à ce constat en lançant un cri d’alarme.
> > >
> > > – Xavier Lemoine, maire de Montfermeil SIPA/JEROME MARS
> > >
> > > – L’étude de l’Institut Montaigne affirme que l’islam a
> > pris le pouvoir dans nos banlieues. Partagez-vous cette analyse ?
> > >
> > >
> > >
> > > XAVIER LEMOINE :
> > >
> > > Oui ! Je le dis depuis des années. L’islam s’est
> > implanté dans nos quartiers. On en prend enfin conscience. Sauf que les remèdes avancés
> > par l’Institut Montaigne – mettre plus d’argent dans les quartiers – ne sont pas les
> > bons. De l’argent, depuis trente ans, on en a mis beaucoup dans les banlieues. Le
> > problème, c’est que la République n’a eu aucune exigence vis-à-vis des populations
> > accueillies. Installées en France, beaucoup d’entre elles continuent à vivre et à se
> > comporter comme dans leurs pays d’origine, avec leurs langues et leurs coutumes, refusant
> > nos valeurs, notre histoire et notre culture.
> > >
> > > – F.-S. Avez-vous des exemples ?
> > >
> > > – X. L. Dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes
> > pour que les populations étrangères s’intègrent. Mais des familles qui vivent en France
> > depuis 10, 20 ou 25 ans ne parlent toujours pas français. Elles ne souhaitent pas
> > s’intégrer, et la République laisse faire. Résultat : une multitude de communautés
> > ethniques vivent chez nous en totale autarcie, entre elles, en dehors de nos règles et de
> > nos valeurs.
> > >
> > > – F.-S. Notre pays est pourtant très attaché à ses
> > valeurs républicaines !
> > >
> > > – X. L.Oui, mais par angélisme on a laissé ces
> > communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de respecter leurs cultures, on n’a
> > pas exigé le respect de notre culture. On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est
> > ni du racisme ni de la discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs
> > qui ont fait la France.
> > >
> > > – F.-S. Refuser de s’intégrer, ça veut dire quoi ?
> > >
> > > – X. L.Par exemple, ne pas parler français. La plupart
> > des enfants des quartiers ne parlent pas français à la maison. Ils parlent la langue et
> > ils regardent la télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de
> > récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là encore, chacun
> > parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et les samedis, ces mêmes enfants
> > sont pris en charge par les écoles coraniques ou les associations tenues par leurs
> > ambassades. Les établissements publics sont de moins en moins utilisés.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour ces jeunes ?
> > >
> > > – X. L. Elevés dans leurs ghettos communautaires, ils
> > n’adhèrent pas à nos valeurs. Et quand ils arrivent dans le monde du travail, ils ne sont
> > pas « employables ». Ce n’est pas une question de formation, mais de « savoir être », de
> > comportement, de codes sociaux.
> > >
> > > – F.-S. Quelles conséquences pour notre pays ?
> > >
> > > – X. L.C’est l’éclatement de la République ! Les
> > politiques, les associations et les médias doivent comprendre que nous ne sommes pas au
> > pays des Bisounours. Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le
> > maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est
> > mathématique, car nous serons majoritaires. »
> > >
> > > – F.-S. Je ne comprends pas …
> > >
> > > -X. L. Cet imam faisait allusion au basculement
> > démographique qui, selon lui, se produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que
> > constatons-nous ? Sur le 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires d’une
> > carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol ou des naturalisations et
> > donc sans aucune ascendance française, les 500.000 autres, Français ayant des ascendances
> > françaises, plutôt vieillissants et « déménageants ». Or le taux de natalité des deux
> > premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est inéluctable, la bascule
> > démographique s’accomplit, comme le décrit très bien Christopher Caldwell dans son récent
> > livre, Une révolution sous nos yeux.
> > >
> > > – F.-S. On aborde là un sujet tabou. Que proposez-vous
> > ?
> > >
> > > – X. L.La France doit exiger trois choses de la part
> > des populations qui s’installent chez nous : la connaissance du français, la connaissance
> > et le respect de nos coutumes, et la connaissance et le respect de notre histoire.
> > Actuellement ce n’est pas le cas, et c’est dangereux. Nous n’enseignons même plus notre
> > histoire à l’école. Il est temps d’être lucide et responsable.
> > >
> > > – F.-S. Que faire si certains refusent de se plier à
> > vos trois exigences ?
> > >
> > > – X. L.J’ai été récemment au Danemark et en Suède. Là-
> > bas (des pays culturellement plutôt à gauche), les étrangers ont six mois pour apprendre
> > la langue du pays, ses valeurs fondatrices et son histoire. Si vous ne possédez pas ces
> > trois éléments essentiels, vous n’avez pas accès au numéro d’immatriculation qui vous
> > donne droit à la Sécurité sociale, aux aides sociales, au logement, au travail.
> > >
> > > – F.-S. En France, imposer ces trois critères aux
> > étrangers, est-ce possible ?
> > > > > > > > -X. L. Bien sûr que c’est possible ! C’est
> > même indispensable, si nous croyons en nos valeurs. Quand j’en parle en privé avec des
> > élus, ils sont d’accord avec moi. Sur le terrain, les maires font le même constat que
> > moi, mais ils n’osent pas encore le dire publiquement.
> > >
> > >
> > >
> > > – Cette étude, intitulée Banlieue de la République,a
> > été publiée par l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion sur l’évolution à long terme
> > de notre société. Il regroupe des universitaires, des hauts fonctionnaires, des
> > représentants de la société civile, des syndicalistes, des chercheurs, des chefs
> > d’entreprise. Institut indépendant, il bénéficie d’un budget annuel de 3 millions
> > d’euros, alimenté uniquement par des dons privés.
> > >
> > > FAITES CIRCULER S.V.P, IL Y A URGENCE.

croyances

Samedi 13 octobre 2012

>
>
> .Lettre ouverte à la SENATRICE BARIZA KHIARI (Vice-présidente du Sénat) TRES IMPORTANT DE LIRE . EN VOILA UN QUI N’ A PAS FROID AUX YEUX, MAIS SOUHAITONS QU’I NE LUI ARRIVE RIEN !!!
>
> Ecrit par un berbère à une berbère*
> Lettre ouverte à la sénatrice socialiste Bariza Khiari, qui ose parler d’un bon islam
> > > >
> > > > Tout d’abord, excusez mon audace, car j’ai beaucoup hésité avant de
> > > > vous écrire, pour soulever le problème de l’Islam et pour répondre aux
> > > > déclarations que vous avez faîtes sur la chaine de télévision
> > > > parlementaire. En effet, vous avez dit qu’il y a une grande différence
> > > > entre votre Islam et celui qui fait débat actuellement à travers le
> > > > monde.
> > > >
> > > > Sachez Madame la Sénatrice, que je ne partage pas votre point de vue.
> > > > Je crois savoir, si mes sources sont fiables, que vous avez les mêmes
> > > > origines que moi : berbères. Eh bien, ouvrons les manuels d’histoire.
> > > > L’Islam s’est propagé en Afrique du nord par l’épée et il a soumis nos
> > > > ancêtres communs par la terreur, en appliquant à la lettre le Djihad.
> > > > Sinon comment m’expliquer que Okba le conquérant était devenu le
> > > > libérateur et Koceyla, le patriote, était devenu l’ennemi de son
> > > > propre pays, passant aux oubliettes de l’histoire ? Qui se souvient du
> > > > prince Koceyla en Algérie ? Personne, parce qu’il était Chrétien !
> > > > Mais une ville du sud algérien porte le nom d’Okba pour le glorifier.
> > > > Qui dit mieux ?
> > > >
> > > > Ce ‘valeureux’ chef musulman Okba, pour mieux humilier et rabaisser
> > > > plus bas que terre nos ancêtres amazighs, à son retour dans son pays,
> > > > emmena dans ses bagages 25.000 adolescentes berbères comme butin de
> > > > guerre, séquestrées au cours de ses razzias qui furent vendues comme
> > > > esclaves sexuelles sur les marchés de Damas. Et j’en passe mais sans
> > > > oublier la diabolisation bien orchestrée de la Reine Kahina, par les
> > > > envahisseurs de la Numidie qui perdure jusqu’à nos jours.
> > > > Quant au Coran, c’est l’auberge espagnole, on peut y faire le marché à
> > > > la carte, suivant le goût et l’odeur du moment. La religion islamique
> > > > est une vraie lessiveuse des esprits’EUR&brkbar;
> > > >
> > > > Madame la Sénatrice, et avec votre permission, évoquons le sort
> > > > réservé à la femme en Islam. Et commençons par Mahomet, lui-même, ne
> > > > s’est-il pas marié avec Aïcha, la gamine de neuf ans, alors qu’il en
> > > > avait cinquante-deux ou cinquante-trois ? N’avait-il pas pris comme
> > > > épouse Zineb, la femme de son fils adoptif Zaïd, après l’avoir
> > > > contraint à se séparer d’elle, par un verset coranique ? Et combien
> > > > d’épouses et de femmes esclaves, avait-il possédé durant sa vie ?
> > > > C’est une question que je me pose et que je vous pose et j’attendrai
> > > > votre réponse pour aérer mon esprit embrouillé.
> Quant au statut de la femme,
> l’Islam a scellé son sort depuis 14 siècles. Il n’y a qu’à voir
> > > > ce que les versets coraniques ordonnent en ce qui concerne le
> > > > témoignage, l’héritage, la polygamie, le mariage, le divorce à son
> > > > sujet’EUR&brkbar;. N’est-il pas écrit dans le Coran : « les hommes sont
> > > > supérieurs aux femmes parce que Allah leur a octroyé la supériorité
> > > > sur elles. Par conséquent, il donne aux hommes le double de ce qu’il
> > > > donne aux femmes. Les maris qui souffriront de la désobéissance de
> > > > leurs femmes, peuvent les châtier : abandonner leur lit et même les
> > > > frapper. Il n’a pas été légué à l’homme pire calamité que la femme.»
> > > >
> > > > Arrêtons de nous voiler la face et de radoter que c’est un complot
> > > > ourdi par nos ennemis que nous avons appris à ânonner haut et fort
> > > > pour dédouaner l’Islam de la situation d’infériorité qu’il a infligé à
> > > > nos mères, à nos épouses, à nos sœurs, et à nos filles depuis 14 siècles.
> Mais pour ma part, je crois que nous parlons de l’Islam sans
> > > > connaître sa matrice, la bédouinité.
> > > >
> > > > Je pourrai soulever d’autres questions qui fâchent, à l’exemple de
> > > > l’esclavage qui est codifié par l’Islam, le sort des juifs et des
> > > > chrétiens qui deviennent des dhimmis. Quant au sort du renégat, il est
> > > > vite expédié, car il est du devoir de chaque musulman de lui couper la
> > > > tête. On devient musulman par héritage et pour l’éternité’EUR&brkbar; Où sont
> > > > passés les droits de l’homme et où est passée la liberté de conscience, de
> > > > confession en territoires islamiques dont se gargarisent les
> > > > intellectuels musulmans confortablement installés en Occident, terre
> > > > par excellence des Infidèles, qui squattent à longueur d’année
> > > > certains plateaux de chaînes de télévisions avec la complicité des
> > > > journalistes en quête d’audimat ?
> > > >
> > > > Mais moi, j’ai des trous de mémoire, excusez-moi, j’ai oublié qu’il y
> > > > a une vraie douceur de vivre en terre Chrétienne mille fois mieux qu’à
> > > > la Mecque. Alors de grâce, ces censeurs de conscience qui croient dur
> > > > comme fer que l’Islam est humaniste, pourquoi s’accrochent-ils contre
> > > > vents et marées à demeurer en Occident alors qu’ils seraient mieux
> > > > lotis en terre d’Islam pour adorer Allah en toute quiétude sans qu’ils
> > > > soient gênés par le comportement immoral des Occidentaux comme ils ne
> > > > cessent de le radoter, aux pays du porc et du vin? Quant à moi, je les
> > > > invite à me rejoindre dans l’enfer de l’arabo-catastrophisme, je les y
> > > > attendrai avec du lait et des dattes tout en leur souhaitant la
> > > > bienvenue au club des damnés de la terre, car de Tanger jusqu’à
> > > > Djakarta, je n’aperçois qu’aliénation culturelle, haine,
> > > > sous-développement, misère et désolation.
> > > >
> > > > J’arrête de divaguer mais pas avant de vous avoir dit, Madame la
> > > > Sénatrice, que la femme n’a pas le droit de fouler le paradis où elle
> > > > sera remplacée par les houris. Heureux le musulman qui accédera au
> > > > frous, le jour du jugement dernier, car il aura à sa disposition
> > > > soixante-douze houris et des rivières de vin (verset coranique).
> > > > Et je vous défie de m’apporter les arguments contraires. Arrêtez de
> > > > faire de la manipulation, car tôt ou tard la vérité éclatera et les
> > > > Français de gauche découvriront le vrai visage de cette religion basée
> > > > sur les mensonges, l’exclusion et la barbarie quand ils seront devenus
> > > > des dhimmis mais ce jour-là, il sera trop tard.
> > > > Veuillez agréer, Madame la Sénatrice, l’expression de ma haute considération.
> > > >
> > > > Hamdane Ammar
> *Mme BARIZA KHIARI, a la double nationalité,
> c’est à dire que si elle est Française, elle est aussi véritablement Algérienne……
> une PREMIERE en FRANCE, à une telle Haute Fonction.
> N’oublions pas qu’en cas de vacance du pouvoir, pour quelque cause gravissime que ce soit, elle pourrait devenir le Premier Personnage de l’ETAT FRANCAIS !!!
> QU’ON SE LE DISE

Retraités,ça va chauffer..!

Mercredi 10 octobre 2012

RETRAITES en colère !! ça va finir par chauffer !

> > > > > Monsieur le Président,

> > > > > J’espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités !!
> > > > >
Ceux qui sont en retraite de nos jours n’ont pas travaillé 35 h.par semaine !
> > > > > n’ont pas eu 5 semaines de congés payés, 20 jours de RTT, n’ont
> > > > > pas commencé à travailler entre 22 et 25 ans, et pour beaucoup ont
> > > > > travaillé après 60 ans, en ayant commencé à 16 ans voire moins !
> > > > > Et, aujourd »hui ils devraient être pénalisés, quelle honte. Ils ont
> > > > > largement cotisé.
> > > > > Les retraités aident leurs enfants, petits enfants, le chômage touche
> > > > > tout le monde, les études sont de plus en plus chères, et les
> > > > > grand-parents sont continuellement sollicités, alors STOP .
> > > > >
> > > > > Il y a des économies à faire dans ce pays, mais les Enarques, les
> > > > > élus, sont tellement loin des réalités quotidiennes, ils faudrait
> > > > > qu’ils essayent de vivre à 4 personnes, avec un SMIG et l’APL, au bout
> > > > > de 8 jours ils seraient « raides morts » … !!
> > > > >
> > > > > j’ai élévé mes enfants pendant 8 ans et ne le regrette pas, même si ma
> > > > > retraite n’est pas complète ; avec 1100 euros de retraite par mois il
> > > > > faudrait que je sauve le pays ??
> > > > > des amies à moi, ouvrières en couture, touchent aujourd’hui 900 € / mois
> > > > > et les cas comme celui-là ne manquent pas..
> > > > > ces femmes dont il est question, vont sauver la sécurité sociale ?
- honte à vous, gens de gauche, près du peuple soit disant.
> > > > >
> > > > > je n’ai pas fait de grandes études, mais je peux vous donner quelques
> > > > > solutions pour faire des économies :
> > > > >
> > > > > – supprimer le SENAT qui ne sert à rien, et que vous avez tant décrié
> > > > > quand vous n’étiez pas en poste ! 80% de ces gens ont largementdepassé
> > > > > l’âge de la retraite, et continuent de percevoir des revenus indécents
> > > > > pour dormir dans des sièges confortables !
> > > > >
> > > > > – supprimer les budgets alloués par l’Etat aux organisations
> > > > > politiques ( des millions d’euros !) la presse quotidienne, les
> > > > > journaux télévisés, débats télévisés, les radios ) ça suffirait
> > > > > largement à se faire connaître et à dévoiler des programmes, et faire
> > > > > des promesses jamais tenues !
> > > > >
> > > > > -supprimer les « enveloppes plaisir » des députés, ce qui n’existe pas
> > > > > dans les pays nordiques bien mieux gérés que le nôtre, et de toutes
> > > > > façons ne rembourser les frais que sur justificatifs comme cela se
> > > > > fait dans les entreprises.
> > > > > ces enveloppes sont NOS impôts, alors STOP !
> > > > >
> > > > > – stop aux voitures de fonction, aux pleins d’essence, y compris les
> > > > > week end pour se rendre dans leur résidence secondaire.
> > > > >
> > > > > – un peu plus de contrôles pour éviter les arrêts maladie de
> > > > > complaisance, qui combleraient un peu le trou de la CPAM.
> > > > >
> > > > > – STOP aux primes allouées aux médecins qui ne prescrivent pas trop de
> > > > > médicaments ! ils font tout simplement le travail conscensieusement,
> > > > > en évitant d’engraisser les grands laboratoires pharmaceutiques, si
> > > > > bien défendus par Me Bachelot, HONTE à elle, prête à tout pour exister.
> > > > >
> > > > > – passer des accords avec les dirigeants des pays du MAGREB, pour que
> > > > > les Voyous étrangers, soient emprisonnés dans leur pays pour la durée
> > > > > de leur peine, et ne soient pas à la charge de notre Pays. Il y aurait moins de
> > > > > récidivistes c’est sur ; les prisons chez eux sont de vraies prisons
> > > > > et non des centre de loisirs qui nous coûtent très cher.
> > > > >
> > > > > – STOP à l’AME véritable pompe aspirante !!
> > > > >
> > > > > – STOP au secrétariat de la première Dame qui n’est pas élue et qui nous
> > > > > coute très cher ! mais il faut suivre la « ligne » Mitterrand !! et là, la presse partisane se tait !
-
> > > > > – STOP aux voyages à l’étranger avec autant de ministres, quand 2 ou 3
> > > > > suffiraient ; ces déplacements sont simplement des « remerciements » des
> > > > > vacances offertes gracieusement…
> > > > >
> > > > > – supprimer le 8 mai, ne faire qu’une seule fête pour nos Anciens
> > > > > combattants le 11 novembre. Cette journée travaillée comblerait un peu
> > > > > le trou de la sécurité sociale, ou aiderait les maisons de retraite !
> > > > >
En France plus personne ne travaille en Mai et Aout, il faudrait sans
> > > > > doute remettre les valeurs travail à la mode ! Les retraités peuvent se
> > > > > permettre de dire ça, car le travail ils le connaissent ! ils ont pratiqué !
> > > > >
> > > > > – les Retraités ont le temps d’aller en vacances, en week end, au
> > > > > cinéma, au restaurant, au club de sport (pour certains) et alors ? ce
> > > > > n’est pas gratuit pour eux, et ils contribuent à l’économie du Pays !
> > > > > et c’est encore sur cette population que l’on veut frapper ?

> > > > >
> > > > > – on peut aussi récupérer sur les abattements d’impôts octroyés aux
> > > > > journalistes! C’est vrai qu’ils ont largement contribué à l’arrivée
> > > > > de la gauche, et qu’il faut les ménager et les récompenser … mais : motus !
> > > > >
> > > > > – les retraités propriétaires montrés du doigt !! mais ils se sont
> > > > > privés toute leur vie pour ne plus avoir de loyer à payer avec leur
> > > > > retraite ; il faut donc pénaliser les gens prévoyants pour aider ceux
> > > > > qui ont profité de la société toute leur vie ??
- et maintenant ils vont être imposés sur un « loyer fictif » de leur maison payée !

> > > > > Vous n’ignorez pas les tarifs d’hébergement des maisons de retraite…
2200 euros et plus/mois, Qui peut financer cela ? Celles et ceux qui n’en n’ont pas les moyens
se retrouvent dans des mouroirs, alors que les prisons sont de plus en
> > > > > plus luxueuses et gratuites !!
> > > > >
> > > > > Je vais arrêter là ! car mon bloc à lettres n’y suffirait pas, et je
> > > > > pense que vous n’irez pas au bout de ce courrier !
Le jugement des petites gens dérange et ne vous semble pas digne d’intérêt.
> > > > > La crise a bon dos, vous étiez au courant et vous saviez bien que vous
> > > > > ne pourriez tenir les promesses faites en campagne (mariages des
> > > > > homos, vote des étrangers, aide aux Roms ..la fameuse « relance » dont vous aviez le secret !)
c’est ça le discours de la Gauche !
> > > > > et des donneurs de leçon … que vous êtes !!

> > > > > Ne méprisez pas ce message et agréez, Monsieur le Président, mes salutations.
(Cette lettre exprime ce qu’un très grand nombre de personnes découvrent, pensent, veulent dire haut et fort !
Hélas … je suis sûr que son destinataire, principal intéressé, s’en moquera, enfermé dans sa « normalitude »,
> > > … et imbu de sa haute fonction de … Président élu ! … à capacités réduites !!
Faîtes suivre , nous avons un droit de citoyens, celui de dénoncer … un Etat catastrophe !!

>

>

>
>

Taxes,taxes…

Lundi 8 octobre 2012

LETTRE POUR UN PV. Lisez-la. ELLE EST TROP BONNE !
Et celui qui l’a pondue a du cran et un sacré sens de la dérision !

Bonjour,

J’ai reçu ce jour votre contravention au code de la route 51km/h au lieu de 50km/h.
Je me suis aussitôt empressé de la payer par Internet.

Je souhaitais par ce geste vous montrer mon attachement et répondre ainsi à votre besoin urgent de finances publiques.
Je ne discute pas l’intervention des forces de police qui ont, j’en conviens, tout à fait raison de se prostituer ainsi au bord des routes plutôt que de veiller au maintien de la sécurité dans les banlieues où chacun sait par ailleurs, qu’il ne s’y passe jamais rien …
L’immigration massive à laquelle vous soumettez notre pauvre pays a, je sais, un coût exorbitant et je suis convaincu que ma modeste contribution de 90 euros permettra aux petits protégés de l’état de profiter un peu plus de la CMU et de toutes les autres aides sociales que vous leur dispensez fort généreusement.
Le retraité que je suis, comprend que cette modique contribution de 90€ est un effort indispensable pour permettre à tous ces malheureux qui n’ont pas eu, comme moi, la chance de travailler toute leur vie d’artisan pour toucher une retraite modeste, de recevoir une allocation Temporaire d’Attente bien meilleur que ma retraite. Ces malheureux ont eu, il est vrai, d’énormes frais pour payer le passeur qui les a illégalement amenés dans notre pays. Ce n’est donc que justice que nous participions à leur intégration et payer aussi les derniers petits dégâts de la ville d’Amiens.
Pour le cas où vous n’utiliseriez pas ma contribution à cet effet, je vous autorise à l’affecter au paiement de la C5 hybride de François le Normal (oui, celle à 780.000 € à cause du blindage !).
C’est vrai que la C6 dans le garage est trop vieille avec ses 18.300 km ! (Au fait, ma caisse à moi, dangereux contrevenant de la route, affiche déjà 118.000 km au bas mot…)
Ou alors, pour payer la Tobira qui accepte que des étrangers se torchent avec le drapeau français devant les objectifs des journalistes hilares.Heureusement qu’on est là pour payer un ministre aussi compréhensif.

PS : Me prévenir s’il vous plaît lorsque vous lancerez la souscription pour le renouvellement de la garde robe de la concubine.

Signé : un CON-tribuable.

La pluie

Vendredi 5 octobre 2012

La pluie…

J’aime entendre et regarder la pluie,dont les gouttes bruissant au sol,

semblent psalmodier de longues et belles prières venues du ciel,pour

féconder la Terre,et nourrir les hommes et la faune et la flore,qui en font

la richesse;avant de retouner à l’océan,dans un cycle infini et Divin de

générosité constante…

La France

Mardi 2 octobre 2012

La France,

Enfant,j’adorais les senteurs de la Terre qu’éxhume le labour par un matin
d’automne encore tiède et humide,et voir au bout du champs,les corbeaux
croassant,piquer à la volée,gouluement,graines et vers,encore engourdis,
dans chaque nouveau sillon,sous les brumes fumantes d’un orctobre naissant..

…Elle était belle la France,belle et riche,de ses labours et semailles,de ses
vallées et vertes prairies,de ses moissons de blé doré,ondulant sous juillet,
riche de ses fenaisons,de ses rivières et valons,de ses usines à hautes
cheminées,de ses artisans et vignerons,de ses pâtures et troupeaux,riche de ses
Châteaux,de ses Eglises et Cathédrales,de tout son patrimoine,de son Histoire et
de sa Culture,de ses combats et Libertés retrouvées…

Mais aujourd’hui,qu’en reste il ? Il semble que peu de gens aient encore envie de la
regarder et de l’aimer..

Notre Société a bien changé,ses moeurs ont évolué,laissant libre cours aux facilités
qui donnent naissance à ces nouveaux cancers,qui métastasent dans tout l’Occident,
que tous identifient,sans oser les dire ni les combattre,par peur et par lâcheté..

Nos Politiques,trop occupés à tout faire et n’importe quoi pour conserver le pouvoir,
semblent inconscients,irresponsables et coupables de laisser nos Pays rongés et
bientôt détruits,jusqu’à perdre leur Ame!

Qu’allons nous laisser à nos Enfants ?

Français,réveillez vous et forcez nos dirigeants à réagir pour que la France demeure
et continue de rayonner dans le Monde d’aujourd’hui !

…Sans prétention,et pour le moins,ces quelques lignes m’auront personnellement
et momenténément « soulagé ».